Articles Tagués ‘rue’

Photographier les dessins et les autocollants au Havre m’a donné envie de « répertorier » les dessins, papiers collés, tags, autocollants des rues de Marseille. Valeur sûre, le quartier du Cours Julien.

Jugez plutôt (extrait)

Publicités

MAIS QUI EST JEAN-BAPTISTE EYRIES ?

Jean-Baptiste Benoît Eyriès, né à Marseille le 24 juin 1767 et mort à Graville près du Havre le 13 juin 1846, est un géographe français.

Fils d’un lieutenant de frégates, il vient au Havre à l’âge de cinq ans lorsque son père est nommé commandant de la Marine. Il fait ses études au collège de Juilly, non loin de Paris, puis voyage longuement dans le nord de l’Europe, où il étudie la botanique et la minéralogie. Il mène ensuite plusieurs expéditions commerciales dans différentes parties du monde. Appelé à Paris en 1794 pour faire délivrer son père, incarcéré comme suspect par les autorités révolutionnaires, il s’établit de manière définitive dans la capitale en 1805. Il fréquente des savants tels que Jussieu et Cuvier et collectionne les livres de voyages. En 1821, il devient l’un des fondateurs de la Société de géographie et il est également membre de la Société asiatique. Il est élu membre libre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1839. Victime d’une attaque d’apoplexie en 1844, il meurt deux ans plus tard dans la maison de son frère près du Havre.

Eyriès, qui était doué d’une mémoire prodigieuse et parlait neuf langues, a publié plusieurs ouvrages géographiques et a traduit de l’anglais, de l’allemand et des langues scandinaves de nombreux récits de voyageurs et d’explorateurs. Il a contribué également aux Annales des voyages de la géographie et de l’histoire de Conrad Malte-Brun, à la Biographie universelle de Louis-Gabriel Michaud, à l’Encyclopédie moderne de Léon Renier, à l’Encyclopédie des connaissances utiles et à la collection des Costumes, mœurs et usages de tous les peuples.