Quand on va voir ce film, on ne fait pas trop cas du titre dans son ensemble, on se dit que c’est pour distinguer le premier du deuxiéme et par concéquence le troisiéme du second.

arton14629

En y réfléchissant bien, ce titre, qui fait penser dans un premier temps évidemment que l’on va assister à un ultime combat pour la suprématie, grosso modo pour la dominance, cache une autre dimension qui est révélée dans le film.

Comme le virus a muté, il ne tue plus les humains : il les rend muets et quelque peu « dément » sic. C’est pas tout à fait vrai, mais il fait perdre quelques point de QI tout de même. On découvre donc que les singes deviennent « intelligent » et les humains deviennent « bêtes ». La suprématie ne sera pas seulement le résultat de la guerre, et de qui va la gagner.

maxresdefault-5

 

La suprématie est de savoir qui va pouvoir dominer. Car même en restant en vie avec ce virus les humains sont destinés à « regresser » sur l’échelle de l’évolution….

Et quand on se dit que c’est l’humain, lui-même qui est à l’ORIGINE de cette régression, c’est tout aussi poignant que certaines scénes du film. Un film réussit. Pas forcément à VOIR EN 3D.

025104.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités

L’HORREUR, la CATA  on amis 2 orteils dans le cinéma qualifié « d’art et essai » et ces essais ne furent pas concluant, RODIN est un rattage, un naufrage. On a failli quitter la salle .

rodin_doc120A_newBB_Cannes.indd

et SONG TO SONG a reussi à nous sortir de la salle noire pour aller à la boutique hagen dazs la plus proche (le vieux port) pour soigner notre déception !!!! comme pour rodin c’est l’affiche le plus reussi! attention si dans un résumé il y a écrit « un film comtemplatif » FUYEZ

 

Song_to_Song

HEUREUSEMENT il y a eu VALERIAN pour nous réconcilier avec le cinéma. C’est un LUC BESSSON réussi. Interressant de voir qu’il a mis un couple et non deux être solitaireS comme héros de son opus. On a découvert une RIHANNA émouvante, si bien dirig2E qu’on dirait qu’elle a du talent. A VERIFIER !

capture-decran-2017-05-02-a-13.43.35-480x279

En 2 jours G lu ce livre. Oh je ne suis pas un génie, c’est de la « litterature jeunesse ».

Je me pose la question si c’est un livre que je peux proposer à mes futures élèves de 5 ans, comme lecture à haute voix ?

J’exagère, sûrement, c’est trop long. Trop de rebondissements….En simplifiant?

je vais l’essayer sur ma nièce. je vais la transformer en laboratoire 😉

mais vous voulez sûrement connaître la subtentifique moelle de ce roman, et ne pas m’entendre évoquer mes conflits interieurs quant à ma future classe, à ma future organisation.

 

Bon, bon. Allons -y.

product_9782070552689_195x320

C’est maître renard qui est trop fort pour ces trois paysans qui veulent le déloger car il leur croque quelques poules (dindes et canards).

« C’est aussi court que ça ?  » (vous)

« oui » (moi)

« ha, mais chère madame j’en espérai plus, voyez-vous! Ma maîtresse réclame 15 lignes de résumé pour la fiche de lecture HEBDOMADAIRE, oui HEBDOMADAIRE, vous vous rendez compte ! une fiche par semaine ! » (vous)

« ah » (moi)

« je vois que mes déboires d’éléves vous laissent froide, je ne mettrais pas de commentaire favorable sur votre blog !!! » (vous)

« certe, je l’entend » (moi)

« adieu » (vous)

« idem » (moi)

avis (pour une eventuelle fiche de lecture) :

un très bon cru de notre cher roald dalh, dont je me fait fort de lire d’ici la fin de ma vie la collection complete de livre .

« mais, mais ! même pour les avis vous ne m’êtes d’aucune utilité ! vous croyez qu’une maitresse de CM1 va avaler que j’écris des avis aussi alambiqués ?

« ah AH je vous ai bien eu, rien d’utile pour tricher, il va falloir lire le livre ! »

 

 

bonjour ! (pourquoi pas ?)

je viens de finir le supernaturaliste de Eoin Colfer. Eoin Colfer, une valeur sûre puisque j’ai adoré ARTEMIS FOWL. Ici le personnage principale est plus « fragile » comme dirait un ado de ma connaissance/ de mon entourage.

Le-supernaturalistecouverture française.Enigmatique

Fragile et pourtant, tenace, car à 14 ans il est encore en vie malgré tous les tests dont il a été le cobaye gratuit pour des firmes en tous genre.

le-supernaturaliste-816075 Je préfére la couv’ française…s’il faut choisir

Il faut savoir que Cosmo, le perso en question, est un orphelin « non sponsorisé » c’est à dire sans parents biologique et sans parents « adopteurs » donc à la charge de la société donc il doit « rendre service »…

le-supernaturaliste-816078méga personnalisation des personnages 

Et un jour, oh miracle il peut se sauver de l’orphelinat. Mais vivre ça se paye très cher à Satellite city…même à l’exterieur.

le-supernaturaliste-816079mouai, rien à voir, cosmo est paumé et se cherche et cherche sa place dans un monde fou, c’est pas le nouveau batman.

 

Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse, aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.

merci babélio ! 

G trouvé ce livre mis en valeur à la bibliothèque Bonneveine. La selection des bibliothécaires de Marseille est toujours très intéressante, je ne suis jamais déçue. C’est toujours de la qualité.

images (1)

en effet leurs dons ne sont pas de voler, d’être super puissant etc… c’est plus intime que ça c’est lire les peurs, les désirs des gens, les obliger à dire la verité ou de les manipuler…

J’ai hâte de lire le Tome 2 de cette série, qui se trouve à la biblothèque de St André.

je ne sais pas si je vais avoir le courage d’y aller avec cette chaleur ! (été 2017)

Peu importe g trouvé une nouvelle série à l’ALCAZAR (quartier belzunce). de la collection épik c’est »parmi les vivants » je vous tiendrais au courant.

Ah la bibliothéque ! un lieu enchanteur et rafraîchissant !

Je conseille donc ce livre et aussi la collection épik, édition du reouergue entre réalité et fantastique. Des personnages ancré dans le quotidien à qui il arrive des choses surprenantes !

Le Dernier Vice-Roi des Indes (Viceroy’s House) est un film britannico-indien réalisé par Gurinder Chadha, sorti en 2017.

images

On a vu ça dimanche dernier c’est à dire le 9 juillet 2017.

c’est pas le film de l’année

la » love affair « est mélodramatique

ce film tient plus de la docufiction que du cinéma.

je ne regrette toutefois pas d’y être aller, c’est une bonne façon de « voir de l’Histoire »

Hugh Bonneville est sous employé, Gillian Anderson aurait mérité un rôle plus étoffé.

ce film aurait dû être une série.

 

baywatch

La fête du cinéma commence aujourd’hui, alors avec des places à seulement 4€ on s’est dit qu’on pouvait voir n’importe quoi ça vaudrait toujours le coup, sauf que finalement, BAYWATCH c’est plus que ça et c’est même très bien au vu de la catégorie à laquelle il appartient.

Car en plus d’un the rock (Dwayne Johnson ) naturellement hilarant, on arrive à supporter un zac efron et tous les autres acteurs du film qui font vraiment le taf. L’histoire est simple, l’humour est basique et second degré et tout est exagéré au centuple,mais c’est ce à quoi on s’attend et c’est bien fait, pas de dialogue de merde ou de running gag poussif (pourtant largement possible avec le personnage de ronnie) avec en prime des moments « émotions » pas mal comme l’évolution du personnage de matt brody qui est étonnamment bien faite et intéressante bien que classique. C’est pas un grand film, ça a pas une morale incroyable et c’est pas philosophique mais c’est extrêmement drôle et pas prise de tête ce qui en fait un très bon blockbuster.

Dédicace à David hasselhof le Best !

maxresdefault