Archives de mai, 2015

PHOTO KICKO 2014

Publié: 8 mai 2015 dans VOYAGES/SORTIES

 

j’aime les lettres grecques Ω α Σ Δ

Publicités

C’est le N ième livre pour dire qu’on ne sait plus combien on en a lu que je lis dans cette collec’. Je la trouve toujours aussi bien.

Je conseille de lire en premier Zeus ,à la conquête de l’olympe (même collec’) et après de lire : la théogonie d’HESIODE si vous vous sentez de faire le grand écart. En effet, l’un est « la traduction » en facile de l’autre, et on a bien besoin d’être aidé pour rentrer dans la mythologie, car plus que d’aimables petites histoires d’une époque révolue, la mythologie est la porte d’entrée de tout une philosophe, un art de vivre qu’il faut bien capter, car du collège au lycée, on a besoin de ces réfèrences….. mythologiques…pour naviguer sans encombrer. Car le cycle scolaire est plein de d’embûches mythologiques…

Puis il y a Ulysse, l’aventurier des mers, dans la même collec évidemment à lire pour suivre l’Odyssée d’HOMERE. Et pour comprendre plus tard la philosophie d’ARISTOTE. Car tout se tient, mais on ne vous le précise pas toujours….

9782092532195

Si faire des emjambées aussi énorme vous fait peur ou n’est pas dans votre culture, il y a un très bon vulgarisateur qui vous tiendrait admirablement la main : LUC FERRY. Voir et lire l’odysée ou le miracle grec.

Qu’en est il d’Orphée l’enchanteur ? Il est le premier poète et il a reçu son don d’Apollon. Donc l’art de la poesie est un don des dieux et ceux qui en usent sont les messagers des dieux, donc des phophètes, des hommes supérieurs, qui ne s’entendent pas toujours avec le commun des mortels, lire et comprendre le mythe d’Orphée, c’est comprendre le point des vus des poètes romantiques entres autres quand ils font référence au don qui leur est donné. A lire avant de se lancer dans  l’albatros de BAUDELAIRE ou la fonction du poète de VICTOR HUGO

La Fonction de poète

Le poète en des jours impies
Vient préparer des jours meilleurs.
ll est l’homme des utopies,
Les pieds ici, les yeux ailleurs.
C’est lui qui sur toutes les têtes,
En tout temps, pareil aux prophètes,
Dans sa main, où tout peut tenir,
Doit, qu’on l’insulte ou qu’on le loue,
Comme une torche qu’il secoue,
Faire flamboyer l’avenir !

Peuples! écoutez le poète !
Ecoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul a le front éclairé.
Des temps futurs perçant les ombres,
Lui seul distingue en leurs flancs sombres
Le germe qui n’est pas éclos.
Homme, il est doux comme une femme.
Dieu parle à voix basse à son âme
Comme aux forêts et comme aux flots.

extrait
Victor Hugo, Les Rayons et les ombres

9782092547151