Archives de avril, 2013

MELVIN BURGESS

Publié: 28 avril 2013 dans LIVRES/TEXTES
Tags:,

Un auteur que je trouve dérangeant. Donc essentiel.

9_interviewee_melvin-burguess

Mais je sens déjà que je ne pourrais pas lire tous ses livres. Par exemple, JUNk, je ne pourrais pas. J’ai lu, il y a longtemps, Moi, christiane F. droguée, prostituée. C’est trop dur de voir un être humain, au début de son histoire, plonger et se détruire. C’est insoutenable.

Mais je me suis plongée dans déroute, et billy elliot, le ton est tellement captivant, que je pense lire les visages de sarah, qui me fait étrangement penser au phénomène Nabilla… »elle veut à tout prix réussir… »

doing it (si c’est sorti en français), lady (idem) me font envie aussi…

Entretien avec Melvin Burgess (source art au quotidien)

1. Pensez vous qu’il y ait une différente façon d’écrire entre un roman pour adultes et un roman pour adolescents.

Il y a certaines choses que vous ne pouvez pas faire pour des adolescents. Par exemple, vous pouvez être réticents à l’idée d’écrire un roman sur un second mariage ou sur la manière de vous occuper de vos petits enfants. Vous aurez sans doute choisi un style d’écriture qui ira directement à l’essentiel, les jeunes sont des gens très occupés, ils doivent lire de nombreux livres pour l’école et n’auront pas trop envie de s’attarder sur des détails superflus. Il faudra également une ligne dramatique forte. Mais ayant dit cela, il y a toujours des exceptions à la règle. Et en terme d’invention, de caractères, de style, etc, vous pouvez être aussi inventif que vous le désirez, les adolescents ont moins de conceptions prédéfinies et sont plus ouverts à l’expérimentation. Donc, oui, il y a des différences… habituellement, mais pas toujours.

2. Pourquoi avez vous décidé d’écrire des romans pour adolescents ?

C’est arrivé par accident. Au début, je pensais que j’écrivais pour les enfants, mais on m’a dit que mes romans étaient lu par un groupe d’âge plus élevé. Plus tard, j’ai réalisé, que ce qu’on appelle « littérature pour adolescents » était véritablement écrite pour des enfants de 1 à 12 ans. Il y a 20 ans, presque personne n’écrivait pour des « vrais » adolescents. C’est donc devenu un défi. Bien sur, c’est très excitant d’écrire pour un groupe d’âge qui a été ignoré si longtemps, cela signifie également que vous pouvez faire des choses en littérature qui n’ont jamais été faite avant. Quel écrivain pourrait dire non à cela ? C’est un champ d’action très excitant.

3. N’est-il pas trop difficile de se mettre à la place d’un narrateur de 13 ans ?

En tant qu’écrivain, vous devez trouver en vous même des personnes de tous les âges, de tous les genres, et toutes les cultures, quelle que soit la personne que vous voulez décrire. Les adolescents ne sont pas un groupe plus difficile qu’un autre, et même moins, car d’une certaine façon nous sommes tous passés par là, n’est ce pas ?

4. Avez vous gardé votre âme d’enfant ? Etes vous comme Peter Pan, ne voulant pas devenir grand ?

Non Merci ! Qui voudrait rester un enfant ou un adolescent pour toujours ? Pas question ! Mais j’aime penser que j’ai conservé intacte cette part d’enfant en moi…
Publicités

Je ne suis pas portugaise et j’ai beaucoup aimé ce film.

Classique mais porté par de très très bons  acteurs. Dont les rôles titres qui me sont inconnus. Un casting juste, qui apporte au scénario un authenticité nécessaire pour ce genre d’exercice me semble-t-il.

la-cage-doree_600C

IMG0084A

Je suis extrême.

Bien sûr que cela serait bien que les touristes apprécient notre ville.

Mais pour l’instant toutes les conditions ne sont pas réunies, il faut être honnête !!

Notre premier film asiatique.

On s’attendait à être dépaysé.

Si cela avait été un film occidental, franco, je penserais que le réal, au montage, devait être torché. Grave.

Mais c’est asiatique. Une autre perception du réel. Une autre sensibilité pour exprimer les sentiments.

L’aspect incontestablement réussit de ce film, c’est l’esthétique. Celle des prises de vues de l’eau, de la neige, des éléments en général, des objets….

Yi character poster

Ensuite…C’est plus difficile à dire. J’ai réussit à traîner Kicko, sous le couvert de  » supers combats de Kung Fu ». Il a été servi ! surtout dans la première partie du film. Ensuite, il est difficile de décrire l’histoire. 

Celle du personnage principal passe tellement à la trappe que l’on se demande quel était le besoin de faire un film sur ce personnage….inexistant? 

En lisant les papiers consacrés à ce film, je viens de découvrir que le titre à perdu son « s ». Le premier titre était ; « The grandmasters« . Cela éclaire le montage, l’importance de Gong Er, de « la lame », et du disciple de son père ( à gong er, une fille).

Je vous copie colle le synopsis, mais ne vous y trompez pas, l’histoire n’est pas aussi limpide que le synopsis le fait penser..

Barbara

synopsis (allociné)

Chine, 1936. Ip Man, maître légendaire de Wing Chun (un des divers styles de kung-fu) et futur mentor de Bruce Lee, mène une vie prospère à Foshan où il partage son temps entre sa famille et les arts-martiaux. C’est à ce moment que le Grand maître Baosen, à la tête de l’Ordre des Arts Martiaux Chinois, cherche son successeur. Pour sa cérémonie d’adieux, il se rend à Foshan, avec sa fille Gong Er, elle-même maître du style Ba Gua et la seule à connaître la figure mortelle des 64 mains. Lors de cette cérémonie, Ip Man affronte les grand maîtres du Sud et fait alors la connaissance de Gong Er en qui il trouve son égal. Très vite l’admiration laisse place au désir et dévoile une histoire d’amour impossible. Peu de temps après, le Grand maître Baosen est assassiné par l’un de ses disciples, puis, entre 1937 et 1945, l’occupation japonaise plonge le pays dans le chaos. Divisions et complots naissent alors au sein des différentes écoles d’arts martiaux, poussant Ip Man et Gong Er à prendre des décisions qui changeront leur vie à jamais…

Ce titre ne signifie rien. C’est un entrechoquement. Les photos seront plus parlantes. Elles vont suivre.

J’ai retrouvé la signature Eugène, dans une rue perpendiculaire à l’avenue du Prado : Rue Liandier.

IMG0083A

 

Le mystère du titre s’en trouve à moitié levé….

En face de la signature, un autocollant, vous connaissez mon amour pour les autocollants…c’est générationnel, je crois, panini est passé par là…

Je disais, en face de ce tag, un autocollant :

IMG0081A

 

et le nom d’un site internet : action française. Je vous informe qu’il existe encore des royalistes…

 

L’Action française (source wiki)

parfois désignée sous l’acronyme AF,

arton5563-b8bbe

représente à la fois une école de pensée et un mouvement politique nationaliste, d’extrême droite, qui s’est développé dans la première moitié du xxe siècle en France.

Fondée en 1898 par Henri Vaugeois et Maurice Pujo sur une position antidreyfusarde, l’Action française devient monarchiste sous l’influence de Charles Maurras et de sa doctrine du nationalisme intégral, dite également « maurassisme ». Ainsi, d’une rhétorique nationaliste, républicaine et antisémite, l’AF évolue vers une idéologie nationaliste, antisémite,contre-révolutionnaire, antirépublicaine et anti-individualiste, sur fond de positivisme et de transformisme. Dès lors, le mouvement revendique une monarchie traditionnelle, héréditaire, antiparlementaire et décentralisée.

 

Voici le pourquoi du comment du titre  : vive le roi Eugène  rue liandier.

Oblivion (du latin oblivio, -onis) est un terme anglais signifiant  « oubli » (source wiki)

Un personnage principal, appelé JACK HARPER accompagné d’un personnage féminin appelé VIKA (pour victoria) oeuvre en périphérie de la terre

oblivion artwork1

pour permettre à des machines d’extraire toute l’eau.

oblivion_movie_hydro_stations

En effet la terre comme lieu de résidence, c’est fini, une guerre contre des aliens

Intitule-Oblivion_portrait_w858

(« que l’on a gagné »dixit le personnage principal avec insistance) l’a rendue impropre à la vie humaine après l’usage du nucléaire comme arme (souvenez-vous d’hiroshima…).

mdt_13

Jack Harper gainé dans une combi de cuir BLANCHE, est un réparateur de drone,

oblivion_movie_drone

protégeant les hydro-stations (les avaleuses d’eau de mer), est un « nettoyeur » selon ses propres termes. Il est clear, c’est a dire, les drones ne l’attaqueront pas. Les drones ciblent les terminate, ceux qui gênent, ceux qui doivent disparaître  agresseurs ou non…exemple les chacals (scavs dans la BD et peut-être la VO). En effet, les chacals, seraient des aliens restés sur terre, rien que pour embêter et empêcher le nettoyage de la planète terre. Drôle d’idée…Seraient-ils mauvais perdant ? Qui définit les terminate ? le TET…

Jack Harper dans sa combi blanche, dans station blanche, dans son hélico blanc

oblivion_movie_bubbleship

et sur sa moto blanche, avec sa coéquipière transparente, son clairement les gentils héros….

Les scavs les méchants héros,

et le TET(traèdre), le lieu de commandement des gentils, donc par corrélation, les gentils aussi.

Mais pourquoi le conteur d’une histoire serait le gentil héros ? Ici, il ne l’est pas, il est à minima l’innocent sans mémoire (« on nous a effacé la mémoire, comme le prévoit le règlement« )manipulé par des forces sous-estimées. BLANC/INNOCENT, mais outils des méchants. Alors peut-on le qualifié de gentil ?

Le gentil, est quant à lui, gainé de NOIR. On a voulu brouillé les pistes, pour perdre les spectateurs ? 😉

OBLIVION, bien construit, bien produit, d’un bel esthétisme  qu’est ce au final ? est ce bien un film de sci fi? Pas si sûre. Personnellement j’y vois une réflexion (légère, je vous l’accorde… on est dans un blockbuster américain, faut pas délirer…).

Qu’est ce qui fait qu’un être humain est un être humain ? OUI oui. Car Jack Harper, qu’est-il  a part sa fonction de  réparateur de drone ? Un clone. Zut j’en dévoile beaucoup…:)

En quoi un clone pourrait-il remplir la fonction d’humain? Surement pas sa simple enveloppe (corporelle), aussi musclée soit elle. 

Non ce qui fait qu’un clone peut remplacer potentiellement l’humain, c’est : des souvenirs, des rêves, ne pas oublier le rêve d’avoir ( pu) aimer.

barbara.

Oblivion est un film américain de Joseph Kosinski sorti en 2013.

JOSEPH KOSINSKI, bio.(source allociné)

Joseph Kosinski fait ses études à la prestigieuse Université de Columbia (GSAPP) où il étudie l’architecture. Kosinski y officie toujours en tant qu’assistant professeur adjoint ; le metteur en scène apporte son aide aux étudiants dans les techniques de modélisation 3D. Le cinéaste met ensuite ses compétences aux services de l’infographie et des images générées par ordinateur. Il travaille ainsi dans la publicité, notamment pour les jeux vidéo. Le metteur en scène excelle dans ce domaine et se fait rapidement un nom dans le milieu à Los Angeles.

Son travail dans la pub et sur les jeux vidéo attire l’attention des studios Disney qui font appel à lui pour diriger Tron l’héritage,  son expérience en infographie et dans les nouvelles technologies, comme la 3D, apporte un souffle nouveau, notamment grâce à l’utilisation de la caméra numérique « Phantom » qui permet de capter jusqu’à un million d’images par seconde à faible résolution. Le film se tourne en seulement 64 jours mais demande 68 semaines d’un énorme travail en post-production. Le long métrage sort en 2011 après un total de 3 années de dur labeur.

Après Tron l’héritage, Joseph adapte deux ans plus tard au cinéma sa bande dessinée intitulée Oblivion. Dans ce récit de science-fiction, Tom Cruise vit sur une station dans les nuages après qu’une guerre avec des extraterrestres a rendu la Terre hostile à la vie. Après avoir bénéficié d’un budget de 170 millions de dollars pour « Tron », Kosinski est à nouveau aux manettes d’un blockbuster qui coûte la modique somme de 140 millions. Outre Cruise, on y retrouve Morgan Freeman, accompagné de la sublime et très à la mode Olga Kurylenko.

Je pensais depuis ce début d’année, en tant que simple usager, que Marseille capitale de la culture, finalement c’était pour les seuls touristes, et que nous les marseillais, ben tampis pour nous. Tournons la page.

Mais plus les mois passent et plus je me dis que même les touristes sont pris pour des zozos. Quand je vois que les travaux de voiries et de BTP ne se calment pas, mais même s’emplifient. Vous avez vu dernièrement la rue de Rome ? Les travaux dans cette rue auraient pu attendre 2014, non ?

Bref, est-on obligé de subir cette « modernisation » de la ville uniquement  au pas de charge ? Est que les municipales de 2014 expliquent cet état de fait ?

Chers touristes, sachez que MEME le stade vélodrome est invisible sous les…. »travaux » !

quelques visuels

IMG0035A IMG0036A IMG0039A

LE STADE VELODROME AVRIL 2013

IMG0040A IMG0041A IMG0042A

RUE DE ROME ET RUE DRAGON (perpendiculaire) – AVRIL 2013

IMG0043A IMG0045A

RUE MOUSTIER (autre perpendiculaire à la rue de Rome)- AVRIL 2013