Archives de février, 2013

Dbz budokai tenkaichi 3 est un jeu sorti sur Ps2 en 2007 et en 2008 sur wii considéré par beaucoup comme le meilleur jeu Dbz. Et face à la montagne de persos dans le jeu,personne n’a pensé à faire Une VRAI tier list,car oui ce jeu a beaucoup de persos avec  pour la plupart des attaques différentes et des spécificités. Donc,en tant que fervent joueur de ce jeu (même si je ne suis pas un expert) j’ai décidé d’en faire une avec l’aide de vos critiques même si je sens qu’il n’y en aura pas. Une vrai tier list sur ce jeu. Mais ce sera SUPER long. Donc en attendant je vais faire une tier list osef sur dbz supersonics warriors 2.

Pourquoi je dis Osef ? Parce que ce jeu est MOISI, presque plus personne y joue et en plus les personnages du jeu ont des points de puissance prédéfinis qui les rendent plus ou moins forts. Mais je vais quand même la faire parce que j’ai envie. Je commence par ordre croissant de puissance. Je commence donc par : Sangohan,Ginue et le Dr gero.

C’est parti pour Sangohan ! (Régalez-vous !* 😉 )

GohanIBC01

Visuel non sortie du jeu

Points forts :

rapide

supers techniques intéressantes

Ultimate puissant

transformation en super saiyen

reprise de vie intégrale lors de réincarnation de shenron

Points faibles

faible niveau

une erreur et la barre de vie vole

super de droite et gauche qui contre rien

Son niveau pourri le rend quasi-impossible à placer contre un joueur de Boo mauvais ou de n’importe quel autre perso de niveau 4 ou plus,sa rapidité et son éclair démon overpowered peuvent être utile couplé à la transformation en super saiyen. Comme il est noté dans la liste des points faibles : une erreur avec ce perso est souvent non négligeable puis qu’un kamehameha de goku SSJ bouffe près d’un quart de vie. Son ultimate est le meilleur des persos de niveau 1 vu qu’il se fait à distance et qu’il est tout simplement énorme (Un tiers de l’écran).

Conclusion : un perso très puissant qui reste cependant très peu jouable en raison du niveau très faible.

Maintenant : Ginue

ginue (1)

Points forts

Attaque de groupe possible

Baisse d’énergie énemie

reprise de vie intégrale lors de réincarnation de shenron

points faibles

lent

niveau faible

ultimate très dur à placer

Foncièrement mauvais,la lenteur étant très handicapante si non compensée (par une grosse puissance exemple) additionné à son niveau pourri le rend inutilisable. Ses seuls points forts étant l’eraser gun de recoom qui permet à ginue de respirer (charger,baisser l’énergie ennemie ou le frapper) son ultimate est très dur à placer étant donné son niveau qui privilégie la fuite à l’attaque linéaire et bourrine.

Conclusion : à oublier,sauf lors de batailles de personnages de faible niveau à la rigueur (même s’il ne brillera pas)

Dr. gero

dr. gero

points forts

rapide

Y+B utile

Absorption d’énergie (technique L)

Ultimate redonnant beaucoup de vie

reprise de vie intégrale lors de réincarnation de shenron

points faibles

niveau faible (encore et toujours)

supers complètement foirés ou presque

ultimate dur à placer

Ce perso est très technique. C’est le seul pouvant regagner de la vie facilement (Y+B et ultimate conçu à cet effet) et à se coupler parfaitement avec un dendé ou un shenron pour avoir le plus de longévité possible en faisant le plus mal possible pour gagner au timer (principale stratégie). Malheureusement ça ne s’arrête pas là,ce perso à beaucoup de défauts qu’il faut connaitre pour bien l’utiliser. Son principal défaut étant le niveau qui nuit à sa longévité en temps que super-récupérateur de vie, shenron peut pour cela vous éviter une mort inutile, où vous n’avez pas réussi à placer votre ultimate. le deuxième défaut et surement le plus gros : ses supers sont foirés. Tous sans exception, son super droite gauche est trop faible et trop lent pour être utile au docteur,de plus il met très longtemps à se sortir de sa position d’attaque ce qui le rend vulnérable à toutes les attaques. Son super du haut est mal fait, les explosions sont trop éloignés de lui ce qui fait que l’ennemi est rarement touché. Son super du bas est pire. les explosions ne sont pas synchronisés avec l’attaque ce qui rend l’attaque inutilisable. Enfin son ultimate très utile est cependant dur à placer, la meilleure stratégie étant de le placer lors d’une attaque frontale de l’ennemi ou durant un super raté.

Conclusion : bon perso qui demande cependant beaucoup de sang-foid pour être utilisé en raison du faible niveau et des faibles supers qu’il arbore.

Je continue avec deux persos de niveau 2 : Krilin et Freezer

Krilin

Krillin

Points forts

rapide

Supers utiles dont le sokidan

ultimate puissant et facile à placer

technique L augmentant l’attaque

points faibles

pas assez résistant (niveau 2)

sokidan qui peut s’avérer génant si mal utilisé

Un perso qui n’a au final pas beaucoup de défauts à part son niveau. Son kaméhaméha contre toute attaque qui n’est pas un rayon d’énergie. les kienzans sont utiles car ils suivent l’adversaire et peuvent facilement briser la garde adverse. Le sokidan est son super le plus utile quand son ki est à 200 % puisque c’est une attaque qui bloque l’adversaire pendant 2 secondes ce qui permet de créer une chaîne de 4 sokidans qui bouffe au moins un quart de la vie adverse. Son ultimate peut se placer facilement pour contrer une attaque frontale adverse.

Conclusion : perso assez fort qui est handicapé par son niveau et qui peut s’avérer extrêmement efficace avec un bon soutien.

Freezer

freezer

points forts

super du haut très utile

ultimate qui fait la moitié de l’écran

Y+B chargé

points faibles

un peu lent

pas assez résistants

super gauche droite quasi inutile en raison de la portée

Freezer est un perso moyen en raison de son super gauche droite et de son super bas qui ne sont pas assez puissant même si ils sont rapides et de son niveau. même si son super haut est extrêmement utile en raison de la force et de la rapidité de l’attaque couplé  a un brise garde obligatoire au bout de 5 pierre encaissées ,son Y+B chargé peut s’avérer aussi utile pour faire plus mal quand on le peut. Enfin son Ultimate fait la moitié de l’écran,il est donc très dur à esquiver. Il n’est juste pas aussi puissant qu’il en à l’air.

Conclusion : malgré les défauts,on peut développer une stratégie avec ce perso.

Ainsi s’achève la première partie de ma tier list supersonics warriors 2.

20415566.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En ce moment on va voir beaucoup de films (le dimanche,c’est moins cher). Donc on regarde ce qu’il y a et on prend celui qui nous inspire.

Cette semaine on est allé voir Vive la France de Michael Youn. Dans l’absolu le film est bien.

L’humour est bon enfant avec quelques subtilités,les moments émotions sont très moyens.Les acteurs jouent bien même si Isabelle Funaro n’est pas terrible,les clichés sont plus vrais qu’on ne le croie, Marseille ressemble vraiment à ça, je vous le  jure(Poubelles,manifs et supporters irritables).

Bref,si vous n’avez rien à faire de vos week-ends ou que vous êtes  vieux et si vous avez de l’argent. Allez voir ce film (dans le cas contraire : soit vous n’êtes pas français soit vous n’aimez pas rire).

Et oui ce post est super court (en plus j’ai fait des espaces inutiles)

Kicko

Kicko a été un peu expéditif sur le commentaire de ce film. En ce moment le commentaire de film, c’est pas trop son truc. Normal, la console est passée par là ….

La critique a été très sévère pour ce film, comme pour le film de Maurice Barthélemy  Je ne suis pas d’accord, c’est du bon divertissement, bien cadencé, sans temps mort, les transitions sont assez crédibles, bien que soit laissé de côté la dimension « économique » de ce « road movie » humoristico-bucolique.

Bien sûr, il n’y a pas de repas de famille avec cassoulet et escargots tous les dimanches dans les familles du sud-ouest, pas de match de rugby où l’on vous invite sans préparation  etc… En temps que marseillaise je ne suis pas du tout vexée par l’image qui est donnée de nous. La gréve des éboueurs pendant des semaines entières, c’est vraiment la honte! Je trouve que le plan panoramique démarrant sur le vieux port « carte postale » pour finir dans les ordures qui débordent des conteneurs symbolise la quintessence de Marseille .

IMG_0063

photo perso, gréve de 2011

IMG_0066

mais on sait prendre les choses avec humour

mamie rose pose devant un tas de poubelles

comme on poserait devant un monument touristique! 😉

Je m’explique : en effet Marseille a de très beaux atouts touristiques mais qu’est ce qu’on est bordélique  !!! J’ai l’air de râler, mais au final je préfère , une ville bonne enfant plutôt qu’une ville collé montée…. 😉

TAPPY-NEW-YEAR

On est allé voir pas très normales activités, dimanche 9 février (ou un truc comme ça, attendez je vérifie ..non le 10 comme me le précise mon calendrier-horloge de windows…). On voulait absolument voir norman (thavaut, ou un truc comme ça;)  sur grand écran. Je suis déçue par le flot de critique qui a inondé ce film, il ne le mérite absolument pas! 2/5 de moyenne en critique, c’est sévère! Bref on a aimé, car on venait voir NORMAN et on a pu l’apprécier tel qu’en lui même! et drivé par Maurice Barthélémy, c’est encore mieux!

pas_tres_normales_activites

Alors on voulait absolument voir ZAPPING AMAZING 2, sur W9. C’est pas les meilleurs humoristes de la terre, on est d’accord, mais leur humour en devenir est compensé par la fraîcheur de leur regard et la simplicité de leur mis en oeuvre « vidéo », et je suis heureuse de découvrir les influence web de mon fils!

le-zapping-amazing-w9

source la provence.com

interview de Cyprien.

Ils sont des stars et pourtant vous ne les connaissez pas. Normal, si vous avez passé la trentaine. Car Norman, Cyprien, La Ferme Jérôme, Hugo Tout Seul, Mister V, Kemar ou Julfou agissent sur le Net.

Pour eux, pas de passage en prime time à la télé mais la force du bouche-à-oreille. Leur arme atomique, la vidéo artisanale. Dans leur cuisine ou leur salon, ils décryptent le monde à l’usage des ados et alignent des clips bidouillés avec trois fois rien mais finalement plein d’idées.

Une grande liberté de ton

Détournements, parodies, goût prononcé pour l’autodérision, férocité sans limite sont au menu de leurs créations en forme de mini sketches qui font entre trois et cinq minutes. Curieusement, les ados, réputés lunaires, se passionnent pour ces sommaires mais drôles analyses du quotidien, du banal.

Tous ces web-humoristes, qui ont commencé à poster des vidéos pour faire rire leur réseau de copains, se distinguent par une grande liberté de ton. Seule fille dans ce club pas mal macho, Natoo trace elle aussi sa route. Un tremplin le Net ?

Cyprien : « Internet est mon laboratoire »

Pendant des années, il a dû épeler son prénom des dizaines de fois. Cyprien doit cette originalité à ses origines roumaines. C’est dans le Var où il a grandi que Cyprien a commencé à laisser son humour et son sens de l’observation moqueur se diffuser sur la Toile dont il est devenu une star.

– Comment expliquez-vous l’impact de votre humour sur les jeunes voire les très jeunes ?
Cyprien : Beaucoup ne regardent pas la télé et n’écoutent pas la radio. Pour ces jeunes, un chroniqueur de la télé ou de la radio, ça ne leur parle pas. En revanche, quand ils voient nos vidéos sur Intenet, ils se disent « ben lui, il est comme moi ». Je me permets aussi de dire qu’ils trouvent peut-être également qu’on a un peu de talent.

– Comment avez-vous eu cette idée, au début, de vous mettre en scène et de poster vos vidéos artisanales ?
Cyprien : Je n’ai rien inventé. Dès que les plateformes comme YouTube sont apparues, j’ai mis des vidéos comme beaucoup d’autres, de manière naturelle. J’ai aussi alimenté mon blog. Pourquoi ? Parce que je passe du temps sur le Net et sur mon téléphone portable. Je n’ai jamais eu la prétention de vouloir faire de la télé. Le Net est aussi l’endroit idéal pour des vidéos plus décalées.

– Avec quels moyens avez-vous commencé ?
Cyprien : Je me suis lancé avec très peu de moyens et c’est toujours le cas aujourd’hui ! Pour mettre en scène les petites blagues que je raconte, je n’ai pas besoin d’un spectacle de sons et lumières !

– A qui vos sketches s’adressent-ils?
Cyprien : Aux jeunes geeks loosers comme moi.

– Bien sûr, vous rêvez de passer à la vitesse supérieure ? Quels sont vos projets immédiats ?
Cyprien : Je prépare un film avec Norman, on va le réaliser à deux. On a travaillé pendant un an à l’écriture du scénario. Le tournage va commencer en banlieue, à Montreuil, en avril après la dernière date de la tournée du Zapping Amazing. Le film va s’appeler Le club et va raconter l’histoire d’un jeune looser, que va jouer Norman. Il fait rien de sa vie mais il doit prouver à son père qu’il peut devenir adulte. Il va donc trouver un club pour le coacher, pour réussir son projet.

– Vous êtes originaire du Sud de la France, ce qui n’apparaît pas dans votre humour qui joue vraiment sur un registre générationnel. Avez-vous gardé un lien avec cette région ?
Cyprien : Oui, je suis monté à Paris il y a cinq ans pour travailler mais mes parents sont toujours dans le Var. J’ai beaucoup d’amis à Nice. J’ai davantage un humour Internet qu’un humour du Sud même si ce n’est pas le média qui fait l’humour mais plutôt les codes jeunes, les références aux jeux vidéo. En fait il s’agit davantage d’une culture que d’un humour. Dans la bande du Zapping Amazing par exemple, on n’a pas tous le même humour mais on a tous la même culture.

– Quels sont les personnages, les comédiens qui vous ont fait rire dans votre enfance ou votre adolescence ?
Cyprien : Mes parents avaient Canal Plus. Pour les Nuls, j’étais un peu jeune. Mais j’ai adoré Samedi Comédie, la série H… J’adore aussi les Anglais des Monty Python et leur humour totalement absurde. J’ai beaucoup aimé The Mask, Jim Carrey… Puis je suis tombé sur Les Robins des Bois qui sont les représentants en France de cet humour absurde, tous les épisodes de Maurice Barthélémy, je les connais par coeur.

– Vous rencontrez un grand succès, votre carrière décolle, allez-vous continuer à poster des vidéos sur Internet comme au tout début ?
Cyprien : J’aimerais continuer à mettre des vidéos en ligne dans dix ans ! Parce que le Net est mon espace perso. C’est mon espace de création, mon laboratoire. J’ai 23 ans, je ne parle pas de carrière, tout ça est fulgurant.

Olga Bibiloni

une photo :

Maloriesmall

quelques Bouquins :

 

 

 

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres , le 08/02/1962

Biographie : (source : site babelio)

Malorie Blackman est une écrivaine britannique pour les enfants et les adolescents.

Après des études à Peckham, elle devient programmeuse informatique. Elle obtient ensuite un Higher National Certificate à l´université de Greenwich ainsi qu´un diplôme de la National Film and Television School. Elle se marie au début des années 1980 et met au monde sa fille en 1995. Elle a notamment inventé le bleu canard.

Son premier livre Not So Stupid (publié en novembre 1990) est un recueil de nouvelles d´horreur et de science-fiction pour adolescents.

Depuis, elle a publié plus de 50 ouvrages pour la jeunesse ainsi que différents scripts pour la télévision. Elle a remporté plus de 15 prix différents et ses ouvrages ont été traduit en français, en espagnol et en allemand.

La série entre chiens et loups (titre original : noughts et crosses) est analysé comme  une série de dystopie raciale.
resumé (source site babelio) :
Callum m’a regardée. Je ne savais pas, avant cela, à quel point un regard pouvait être physique. Callum m’a caressé les joues, puis sa main a touché mes lèvres et mon nez et mon front. J’ai fermé les yeux et je l’ai senti effleurer mes paupières. Puis ses lèvres ont pris le relais et ont à leur tour exploré mon visage. Nous allions faire durer ce moment. Le faire durer une éternité. Callum avait raison : nous étions ici et maintenant. C’était tout ce qui comptait. Je me suis laissée aller, prête à suivre Callum partout où il voudrait m’emmener. Au paradis. Ou en enfer.
Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin…
Et s’ils changeaient ce monde ?
Ils ne changeront pas le monde, en tous les cas pas eux,  pas dans le tome 1.  J’ai bien aimé. Le style n’est pas très séduisant, mais l’enchaînement des évènement est prenant, souvent surprenant. Ce qui me plaît, pour l’instant chez cette auteure, c’est la description du cheminement des sentiments, parfois 
chaotique (comme chez séphy), subtil (comme chez Dante, de Boys don’t cry), 

PREMIERS PAS de ALISSON

Publié: 18 février 2013 dans ALISSON

Alisonn c’est ma nièce, elle a quasiment un an maintenant. Elle cherche à marcher…

PELE-MELE-PREMIERS-PAS

Nous sommes allés voir ce film par défaut. En effet, on était chaud pour HICHCOCK. Alors que j’aime pas trop ses films, que kicko avait fait un effort d’ouverture etc…Et devant la caisse, « QUOI! Pas de Hichcock! » c’est bon, nous connaissant, on ira jamais, la motivation c’est comme les blancs en neige, c’est fragile et ça retombe très facilement… »Bon, allons voir ALCESTE A BICYCLETTE » …  « Quoi! ça passe pas ce matin non plus! Mais pourtant c’est des films à l’affiche ». « Désolée, c’est le début des vacances scolaires, on a mis les dessins animés en vedette… » « Qu’est ce qu’il reste ? »…. »HAPINESS THERAPY.. » « Bon, la distribution est bonne, et le critique pas mal, même si le sujet ne nous emballe pas trop, vendu! »

Happiness-Therapy-Affiche

Alors avant toutes choses, sachez que ce titre, en anglais, n’est pas le titre anglais! (américain)! Admirez plutôt :

  • Titre original : Silver Linings Playbook
  • Titre français : Happiness Therapy
  • Titre québécois : Le Bon Côté des choses
  • Réalisation : David O. Russel

TSLP-poster-cover1

Je préfère l’affiche américaine…Graphiquement « yeah! »

Ensuite, c’est adapté d’un roman de Mathew Quick, «  the author of “The Silver Linings Playbook” (Sarah Crichton Books / Farrar, Straus & Giroux) and two young adult novels : BOY21 ans Forgive me, Léonard Peacock« . Ouais, je copie-colle un site anglais (américain) car y’a rien (ou presque en français) il est traduit en espagnol et même Koréen, mais en français chui pas sûre….dommage, les thèmes de ses livres sont pour moi. » I am a young adult, I guess… »

MatthewQuickHeadShot

                                                                                   Matthew Quick

Personnellement, j’ai assez apprécié, même si la maladie de pat (il est bipolaire) est minimisée et assez peu dérangeante,  finalement, par rapport à la réalité.

J’ai bien aimé le parti pris de dévoiler les petites folies de l’entourage de Pat. Posant la question (muette) « mais qui est fou? On est tous fous. Qui peut dire ou commence la folie, ou s’arrête la normalité? »  Bien qu’il ne soit pas ultra novateur….

Je suis heureuse de voir que Jennifer Lawrence peut exprimer quelque chose à l’écran (en effet j’avais été déçu de sa façon de jouer son rôle dans Hunger Games).

Bradley cooper, je le connais depuis qu’il a participé à la serie ALIAS, où il jouait un journaliste sympa, mais pas du tout sexy….Il a fait du chemin depuis!

un bon moment., mais pas le meilleur film de l’année, j’espère, on est qu’en février!