Archives de novembre, 2012

Est ce que je vous ai dit que j’étais allée voir le film d’Alexandre Arcady, adaptation du livre de Yasmina Khadra un homme, comme son pseudo ne l’indique pas ?

9782260017585

Est ce que je vous ai dit que j’ai beaucoup pleuré au grand désespoir de mon fils, qui trouve cela absolument ridicule?

20159364

Est ce que je vous ai dit que j’ai acheté le livre, car mon amie m’a dit que dans le livre y’avait des différences (forcement..).

home_image

Vous ai je dit que que vraiment, la chronologie dans lequel on voit  ou le film en premier ou le livre en premier modifie complètement la perception que l’on a du support que on utilise en second?

je m’explique : ce que l’on voit ou lit en second est impacté (vocabulaire de commercial) par ce  qu’on voit/lit en premier.

En effet, je n’ai ressentie aucune émotion dans le livre et même j’étais légèrement énervée par l’attitude de younes/jonas qui laisse passer les évènements comme un spectateur de sa vie.

Je suis même énervée par Yasmina Khadra, j’ai l’impression qu’il veut démontrer  à travers l’histoire d’amour, que la France et l’Algérie, ne pouvaient pas « finir ensemble »….

Publicités

à la fin de sa vie Ray Bradbury était gros et moche.

en effet….

mais ce n’est pas ça qu’il faut retenir sur lui (malheureusement).

Ray Bradbury était un écrivain reconnu,qui a écrit plein de livres qui raviront bon nombres  de lycéens adorant la littérature !! Bien évidemment 🙂

AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!

non sérieusement. Lire un livre de Ray Bradbury,c’est tous sauf marrant. Car c’est de l’écriture poussée avec des sous entendus tordus,et du vocabulaire compliqué sortant des bas fonds du siècle dernier. BREF c’est un livre fait pour les vieux. Car il n’est pas forcément long, mais pour comprendre le sens du texte vous risquer de relire une page une bonne trentaine de fois avant de comprendre ce qu’elle veut dire.

l’histoire dans une société de…… Ben…. De merde, tout simplement. Ou les pompiers ne sauvent plus des gens des incendies, à la place ils brûlent des livres.

Ben oui mec les pompiers ils brûlent des livres,c’est normal !.

oui sans rire,les pompiers brûlent des livres. Premier WTF du livre mais sûrement pas le dernier. Le héros Gaspard Savoureux est pompier (forcément) et il a une vie qualifié de normale. En gros une vie pourrie où sa femme prend tellement de cachet qu’elle peut en crever et où la télé est projetée sur tous les murs,de sorte que tu ne rates jamais les Marseillais à Miami, même quand tu vas aux toilettes.  Et ce cher Gaspard…

oui je sais le héros ne s’appelle pas Gaspard Savoureux son nom c’est Guy Montag (qui est tout aussi ridicule). Et sa vie change le jour ou il rencontre une… Hippie, tout bêtement. Dernière de son espèce. Elle lui demande s’ il est heureux et lui fait une sorte de questionnaire qu’on pourrait nommer  « brevet du bonheur » où il échoue (preuve qu’il est malheureux pour ceux qui n’aurait pas compris) et le soir se produira un drame.

c’est ENORME c’est ridicule mais c’est un drame alors on s’en fout.

Cette nuit là,lui est ses « collègues » vont brûler une maison pleine de livres (la routine,quoi) MAIS la propriétaire étant un peu…. Conne ? est à l’intérieure car  tenant à ses livres comme à la prunelle de ses yeux, elle se fait brûler avec…(2éme WTF) Oui c’est comme ça qu’on négocie dans le futur. Tu te casses ou je te crame.C’est super civilisé ! Ce qui poussera Guy à faire un truc complètement idiot : voler un livre rescapé  et le LIRE.

« JUGEMENT !!!! »

Bon je rigole, personne ne s’en rend compte au début, sinon c’est pas drôle. Et simulant le malade fatigué, il ne va pas au boulot. Mais comme son directeur ne donne pas de RTT, ni de congé maladie pour son personnel, il vient le troller en allant chez lui à 7 heures du mat. Après un dialogue inUtile ou Beatty (le nom de son patron) lui raconte que les livres ça craint et que comme ça craint faut pas en lire….Parce que ça craint. Il se casse. Et là Montag avoue à sa femme Mildred qu’il a volé un livre et qu’il va essayer de le lire. Sa femme le regarde alors comme s’il avait assassiné 3 personnes. ET EN FAIT truc complètement improbable. Montag a déjà des livres chez lui (3éme WTF)…. Sa conne de femme en devient alors manchot (ses bras lui en tombent). Son mari serait-t-il devenu fou ? C’est vrai, quoi. IL LIT UN LIVRE !!!! C’est super grave quand même !!! mais le truc c’est qu’il a pris des livres super chiants à lire comme boule de suif ou l’arrache coeur,et vu qu’il a jamais lu de sa vie, IL COMPREND RIEN !!!! Parce qu’avant de lire des classiques,il faut lire des trucs comme Martine…

martine carbure au LSD

voilà par exemple….

ensuite les amies de Mildred arrivent à la maison pour parler de tout et de rien. Et elles n’arrêtent pas de critiquer tout le monde. Montag pète un cable et commence à lire un livre devant les amies de Mildred.

Cadavre exquis du jour

Publié: 20 novembre 2012 dans Cadavre exquis
Tags:

connaissez-vous le principe du cadavre exquis ? Oui ? Non ? Bon je vais vous expliquer. C’est un jeu qui consiste avec plusieurs personnes à écrire des mots sur une feuille à la suite dans cet ordre :

-Nom

-Adjectif qualificatif

-Verbe

-COD

-Adjectif qualificatif (du COD)

Et ça peut donner toutes sortes de phrases ridicules comme :

Le père noël ténébreux dansera avec des vers de terre pâteux.

vous l’avez devinez c’est ce qu’on a trouvé avec ma mère aujourd’hui.

 

Ainsi s’achève ce post.

 

 

 

Kicko

Kicko

 

 

Dimanche on s’est fait un film « art essai », ce qui nous ressemble pas! Nous le cinoch c’est du divertissement, de l’entertainment, point barre.

Alors se prendre la tête, trop réfléchir….y’a les documentaires pour ça, sur arte tous les jours, on préfère.

Bon on y est quand même allé, dans un cinoch art et essai  » le variété  » sur la canebière, dans une salle art et essai « salle numéro 1 ».

Bon on y est allé, car les critique étaient bonnes, et que le programme de 3 eme en histoire c’est le XX eme siècle   et que kicko passe le DNB* cette année.  DNB = BREVET DES COLLEGES, evidemment! 😉

On y est allé et on s’est emmerdé, et on était consterné, par ces merdeux qui font toujours la gueule, ce donne un genre avec leurs clopes sempiternellement clouées aux becs, et leur foisonnement capillaire insensé, et plus les images défilées et plus je m’estimais heureuse de ne pas avoir 20 à cette époque. Leur « liberté », ils peuvent se la garder.

Si Assayas est « désabusé« , comme l’écrit une critique, il a réussit son film, car on se sens dégoûté en sortant de la salle. Je dit chapeau, si c’était le but, je dit bravo, et allez voir . En tous les cas l’aspect reconstitution est très léchée.

Le tsunami du pacifique sud de 2004

Publié: 7 novembre 2012 dans LIVRES/TEXTES

LE TSUNAMI DE 2004  DANS L’OCEAN INDIEN

 

En 2004 s’est produit dans l’océan indien un séisme très violent d’une magnitude de 9,2 sur l’échelle de Richter, ce qui en fait un des plus gros séismes de l’histoire. Ce même séisme a provoqué un tsunami  qui a dévasté  le sud de l’Asie et le sud de  l’inde, en frappant très fortement l’Indonésie, la Thaïlande, la Birmanie, l’Indonésie et le Sri Lanka. Pour finir sa course en Afrique. En tuant au total plus de 220 000 personnes

Qu’est ce qu’un tsunami ?

Un tsunami est une vague de taille importante créé par un mouvement rapide d’une grande quantité d’eau généralement provoqué par un tremblement de terre ou une éruption volcanique. Un tsunami peut atteindre une taille très importante suivant la puissance de l’onde sismique qui l’a généré, il peut aussi aller très vite, certains peuvent même aller à 700 km/h.

Le mot tsunami vient du japonais « tsu » qui veut dire « port » et de « nami » qui signifie vague. Littéralement tsunami  veut donc dire « vague portuaire ». En français on utilise aussi le terme raz-de- marée.

Dégâts et morts causés par les tsunamis.

Quand les tsunamis sont provoqués par un gros séisme, ils sont ravageurs. Ils occasionnent la disparition de nombreuses personnes et la destruction de nombreuses habitations. La puissance d’un tsunami est déterminée par sa taille et sa vitesse. Quand un tsunami frappe une côte, toutes les habitations sont généralement détruites ou endommagées. Au fur et à mesure qu’il avance dans sa progression, il perd de la hauteur et ralentit. Quand il y a des victimes à cause d’un tsunami, la cause de la mort est généralement la noyade, mais elle peut aussi être occasionnée par un choc avec des objets emportés par la vague.

Le cas du tsunami dans le Pacifique.

75 % des tsunamis qui se produisent dans le monde ont lieu dans le Pacifique. Ce n’est donc pas étonnant qu’un si gros tsunami est frappé l’Asie. Ce tsunami mesurait 35 mètres de hauteur dans les zones les plus touchées. Le séisme qui a provoqué le tsunami est lié à la rupture de 2 plaques tectoniques, la plaque indienne et la microplaque Andaman qui a secoué la Malaisie et les pays alentours. Les conséquences de ce séisme ont été énormes. Un séisme de magnitude 9 sur l’échelle de Richter étant aussi puissant que l’explosion de 500 mégatonnes de TNT. Le séisme a changé la topographie du terrain et les cartes de cette région ont du être modifiés, ce séisme a aussi poussé les pays environnants a créé des dispositifs de détection de tsunami  pour s’en protéger à long terme.

FICHE DE LECTURE : LE CHAT NOIR

Auteur : Edgar Allan Poe

Date de parution : 1843

Genre : fantastique

Langue originale : anglaise

Bio auteur 

Edgar Poe naît le 18 janvier 1809 à Boston. Sa mère Elizabeth Arnold est comédienne ainsi que son père David Poe jr. Edgar a 1 frère et 1 sœur, William et Rosalie. William mourra à 24 ans de la tuberculose, et Rosalie, sa sœur aura une méningite et finira arriérée mentale. Son père sera emporté lui aussi de la tuberculose en 1810 et sa mère en 1811 suite à une pneumonie. Edgar est donc orphelin à 2 ans.

Edgar Poe va donc à l’orphelinat et il est recueilli par  un riche couple négociants en tabac, les Allan. Il sera baptisé le 7 janvier 1812 sous le nom d’Edgar Allan Poe. Il vit une enfance paisible d’aristocrate à Richmond. Il commence sa scolarité à 5 ans.

Les relations avec ses parents se corsent durant son adolescence et il quitte le foyer familial en 1827 à 18 ans pour s’engager dans l’armée, Sa mère adoptive  Frances Keeling Allan meurt en 1829. Il commence sa carrière littéraire en 1831 avec des débuts plutôt difficile, sa carrière décolle vraiment en  1835 en devenant directeur de la section littéraire du Southern Literary Messenger.                                            Il se marie en 1836 avec Virginia.

En 1842 sa femme est victime d’une hémorragie à la gorge, Edgar publie le chat noir en 1843. Dans lequel il dénonce l’alcoolisme. Sa femme meurt de la tuberculose à 24 ans. Poe sombre alors dans l’alcoolisme tout comme son frère et avant lui, son père. Il sera retrouvé mort en 1849 dans d’étranges circonstances.

Analyse de couverture :

L’image est un dessin colorisé, peut-être à l’ordinateur.

Les couleurs sont en majorité chaudes : rouge, beige, marron pour le fond et l’homme. Et plutôt froide pour le chat : noir et gris cerné de violet.

La couverture montre au premier plan les jambes d’un homme avec un chat au milieu, l’homme à l’air de vaciller peut être à cause de l’alcool ou par la présence du chat qui est cerné de violet et semble maléfique. Les couleurs sont chaudes, surement pour mettre en valeur le chat qui est noir.

 INTRIGUE

Cadre de l’histoire : L’histoire se déroule probablement en Angleterre au 19éme siècle.

Les personnages :

Le narrateur : c’est un homme  marié, normalement gentil ayant une passion pour les animaux.

La femme : Elle aime aussi les animaux et elle est quelque peu superstitieuse.

Les chats : Ils sont au cœur de l’intrigue du livre c’est  peut être à cause d’eux que le  narrateur devient fou.

Evénement essentiel : L’événement essentiel de ce texte est la pendaison du chat qui contribue en majeure partie aux différents problèmes du narrateur.

Résumé :

Le narrateur est un homme gentil et aimable avec une grande passion pour les animaux, Il est  marié avec une femme qui adore aussi les animaux. L’animal préféré de l’homme était alors son chat qui, selon lui, était noir, beau et fort. Il l’avait appelé le chat Pluton et l’animal le suivait partout  où  il allait. Peu à peu l’homme devient irritable, il devient alcoolique et maltraite ses animaux sauf le chat qui le suit toujours  même si lui aussi commence à le fuir. Un soir alors qu’il rentre encore du bar. Il attrape le chat violemment, celui-ci prends peur et le blesse. Fou de rage l’homme prend son canif et éborgne le chat. Les jours passaient et le chat cicatrisait. Mais un matin, le chat se fit pendre par l’homme. Le soir même, sa maison prend feu. Il réussit à s’en sortir de justesse. Il est alors ruiné et à la rue avec sa femme. Il réussi après à retrouver un nouveau logement moins beau que l’ancien mais bien quand même. L’homme continue de boire et se met en tête de retrouver un chat pour lui, il en retrouve un. Identique à Pluton mis à part une marque blanche sur l’œil et une autour du cou. Un autre soir il essaye de tuer le chat avec une hache, sa femme s’interpose et il envoie le coup, sa hache lui transperce le crâne. L’homme se rend alors compte de ce qu’il a fait et commence à être pris de panique. Il réfléchit alors à comment dissimuler le corps inerte de sa femme. Et il aboutit finalement à dissimuler le corps de sa femme dans un mur de la cave. Après l’avoir fait. Il reprend le cours de sa vie quelques temps. Car des policiers arrivent peu de temps après pour inspecter sa demeure, au départ  ils ne trouvent rien mais l’homme  commence à taper avec une canne à l’endroit précis ou il a dissimulé sa femme quand un cri assourdissant se fait entendre venant tout droit du mur. Un cri effroyable. Bientôt les policiers cassent le mur et ils découvrent  le corps froid de la femme avec sur sa tête le chat. Qui était à l’origine de ce cri épouvantable.

 

EXTRAIT CRITIQUE CHRONICART

« ….007 par Sam Mendes, c’est un pas de fait vers les allergiques à la mythologie James Bond, rétifs au faste inodore et à l’action sur mesure. […]Bon directeur d’acteurs, Sam Mendes est l’homme de la situation pour porter au plus haut cet alliage de classe et de virilité ».

Personnellement je ne connais absolument pas SAM MENDES, ni ses qualités pour sauver une  saga filmique qui chavire. Je ne connais pas non plus  ses tics, ni ses us et coutumes pour y arriver, donc je j’adhère à toutes ses propositions. Je fais parti des allergiques de Jess Bond, car bien que je sois convaincu de l’aspect culturel de ce monument de notre société contemporaine, il faut m’y traîner de force pour voir ces antépénultièmes aventures macho, cascadeuses, avec des intrigues « à tiroirs » (je pique l’expression à la critique, car c’est exactement ce que je ressens).

« …Craig réinventait déjà cette figure dévitalisée avec son aura de charcutier du Devon, sa froideur bucheronne à faire passer les prédécesseurs pour des gigolos snobs…. ».

Je dirais même que Craig ressemble à un boxeur à la retraite, très fatigué. Ça colle pour ce rôle, car il est déclaré alcoolique, addict aux cachetons  Les héros fatigué, c’est tendance ! Il est inapte, mais M triche et le renvoi sur le terrain. M qui a ordonnée qu’on lui tire dessus.

Il (Sam Mendes) sait faire parler son agent par un art de gestes et d’œillades : filmé par lui, l’espion est plus lapidaire que jamais, et en même temps plein d’esprit. On respire donc un peu mieux avec ce Bond-ci, fait de chair et de ligaments, et donc potentiellement faillible…. »

C’est exactement ça, Craig est un « Jess » Bond Minimaliste, et ça lui va bien. Je me demande s’il sait faire autre chose. Cela me donne envie de le voir dans un autre film genre cowboy et envahisseurs (ou un truc comme ça).Sinon, il faut qu’il reste dans ce registre. Cela le rend intelligent bien que mutique.

Ces extraits sont issus de la critique la pire pour le film, 2 sur 5 étoiles.  Et bien que je sois globalement d’accord avec ces avis, je ne serais pas aussi dure avec ce jess Bond 2012. Le méchant est acceptable, rénové même. Qu’il soit un « Cyber délinquant » ou autre, on s’en fout, Javier Badem, est impeccable.