DEPLACEMENT AU HAVRE! MARDI 15 MAI FREDERIC POMMIER à la GALERNE

Publié: 16 mai 2012 dans LIVRES/TEXTES, NEWS
Tags:, , , ,

_____________________________________POMMIER L’ESPIEGLE

MAIS QUI EST FREDERIC POMMIER ?

1/ WIKIPEDIA

Après des études de philosophie puis à l’École de journalisme et de communication de Marseille il intègre France Culture

 

LA VENUE DE FREDERIC POMMIER A LA GALERNE, ON Y ETAIT !!!!

C’est la 3eme fois que l’on va à une rencontre avec l’auteur, à la galerne. Et comme les deux derniere fois, ce fut un vrai bonheur!!

Une personne qui est connu, qui nous plait pour son parcours, et la voir facilement sans cohue, dans une ambiance feutré, quel luxe infini!!

Et quand la fin arrive, et qu je n’ai pas acheté le livre, car je suis crochu comme pas permis, le le regrette des jour et des jour, en me disant qu’avoir le livre me permettrait de me rappeler ces moments magiques….Et offrir un livre dédicacé à mes copines c’est vrai que cela aurait était …classsss

  • site le choix des libraires
  • Les présentations des éditeurs : 24/03/2012

Qu’y a-t-il de commun entre le «je vous ai compris» du général de Gaulle et le «casse-toi, pauv’ con» de Nicolas Sarkozy ? François Hollande est-il vraiment un homme «normal» ? Est-ce que Jésus «stigmatisait» ? Et pourquoi parle-t-on toujours des «poids lourds» ?

«Point de détail», «sauvageon», «faute morale», «bravitude» : dérapages ou slogans de campagne, la vie politique est truffée de formules et de petites phrases, qui collent à leur époque, constituent des phénomènes de mode et se retrouvent parfois à envahir le langage courant.

En mettant en scène sa grand-mère, ses voisins et ses amis de lycée, Frédéric Pommier nous livre une lecture inattendue de ces paroles politiques, à travers cinquante textes où se mélangent l’humour, le sérieux et l’absurde. Pour ne plus écouter nos élus et nos candidats de la même oreille…

Avant d’y présenter la revue de presse puis de devenir chroniqueur dans différentes émissions, Frédéric Pommier a rendu compte pendant sept ans de l’actualité politique sur l’antenne de France Inter. Journaliste de terrain, il a couvert les campagnes présidentielles de 2002 et 2007 et suivi le quotidien de plusieurs Premiers ministres à Matignon.

extrait site les inrocks

Son recueil ressemble à une petite et légère anthologie des mots et des expressions à éviter autant que possible, jusqu’à ce que les prochains et encore secrets surgissent immanquablement : la machine sociale à fabriquer du conformisme linguistique ne s’arrête jamais. « Monter au créneau », « revoir sa copie », « reprendre la main », « aller au chevet », les « foules d’anonymes » « dans l’entourage », « sous haute surveillance », « jouer à la maison », « le dernier des grands », « revisiter » une oeuvre, la question « faut-il avoir peur ? » (l’une des meilleures chroniques sur la « foulatrouille »des journalistes)… dessinent le paysage plat d’un langage social plus fort que la langue de chacun.

Les journalistes, parce qu’on les entend plus que les autres, jouent malgré eux les porte-voix de cette douce monstruosité qui veut que les mots reflètent la pensée dominante, celle qui habite notre inconscient. Voilà, voilà, c’est clair.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s