Archives de avril, 2012

Publicités

« mon nom est Anna

je ne devrais pas être là

je ne devrais même pas exister

et pourtant j’existe »

Voici l’accroche du livre,

quand le l’ai lu pour la première fois, je trouvais cela pas mal, mais la couverture m’a arrêté, j’avais peur d’un livre….plaintif.

Puis je découvre quelques jours plus tard, qu’il est classé dans les livres dystopiques…Mon régal en ce moment. Donc je suis allée le chercher et j’ai pris le tome deux puisqu’il existe et qu’il est là, on sait jamais, si c’était bien….

Une semaine plus tard je peux vous assurer, qu’il est très bien, mieux, prenant, quand on le commence on ne le lâche plus !

Maintenant que j’ai lu plusieurs livres dystopiques, je commence a voir les les choix fait par auteurs. Je veux dire pas là, que ces romans prennent des éléments de notre présent, pousse à l’extrême quelques peurs, attitudes, choix politique et voient/imaginent ce qu’il ce passerait SI…. Cela donne des  régressions, des mutations, des obligations absurdes ou contre-nature etc…

Dans hunger games, car hunger est un livre dystopique, oui, oui, je vous le confirme…Il y a eu atomisation nucléaire, si je me souviens bien….Que se passerait-il en cas d’atomisation nucléaire du monde ? Hé bien une dictature high tech qui soumet un poignée d’humain pour l’énergie, la nourriture etc….Retour aux procédé de production du XIX avant la révolution industrielle (mine de charbon , agriculture avant l’aide des machines….)

Dans chronique de la fin du monde, catastrophe cosmique, la lune est déviée, elle est plus proche de la terre, dérèglement de la gravité, enclenchement de volcans en série, tsunami, montée des eaux… que vont devenir les survivants face à nouvelle aire glacière (exemple d’ère glaciaire connu, époque de la disparition des dinosaures…dur, dur!)???? Description en detail de la survie et des choix qui questionne la notion d’humanité.

Dans Uglies( et pretties) de scott westerfeld, le monde est soumis au diktat de la beauté, d’une beauté considérée comme parfaite, on oblige les jeunes dès 16 ans à passer sous le bistouri des chirurgiens esthétiques, quid de la diversité et du libre arbitre, quid de l’intériorité et de la spiritualité? Tout est basé sur l’apparence, que peut être une telle société? UNE DICTATURE

Mais revenons à gemma malley

Biographie Gemma Malley sur evene

Après des études de philosophie, Gemma Malley devient journaliste. Elle décide de se consacrer à l’écriture et publie son premier roman, ‘La Déclaration‘, en 2007. Ce premier ouvrage plonge le lecteur en Angleterre, en 2140, à la rencontre d’une jeune adolescente qui a tout oublié de son passé. Gemma Malley nous offre une vision crue des dérives de nos sociétés. Destiné aux jeunes adultes, ce premier roman est d’ores et déjà annoncé comme un succès.

résumé du livre sur evene

En 2140, un traitement a été découvert pour lutter contre la vieillesse et la maladie. Les gens ne meurent plus et par conséquent, il est interdit d’avoir des enfants à moins de renoncer soi même à l’immortalité. L’orphelinat de Grange Hall abrite ceux qui sont nés illégalement : les Surplus. Traités comme des esclaves, torturés, mal nourris, les Surplus subissent les pires traitements inimaginables, contraints de réparer le crime qu’ont commis leurs parents en les mettant au monde. Parmi eux Anna, l’héroïne du roman, qui, endoctrinée par l’éducation stricte et humiliante que Mrs Pincent, la directrice, fait régner sur l’établissement, accepte son sort avec soumission. L’arrivée de Peter, un nouveau Surplus, va bouleverser le cours des événements

prochain livre (dejà sorti)

  • Broché: 315 pages
  • Editeur : Michel Lafon (12 avril 2012)
  • Langue : Français
  • Prix : 15,15 € (sur Amazon)

2065. Après une guerre qui a plongé le monde dans le chaos, le Guide Suprême a pris le commandement de la dernière Cité. Ce refuge, ceinturé d’une muraille fortifiée, est organisé en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Pour préserver l’harmonie, tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils n’agiront jamais contre le Système et respecteront les Sentiments, le livre qui régit leur moralité. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Damnés, ces odieuses créatures qui hantent la nuit de leurs cris inhumains…
Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement et étiquette d’une lettre, jour après jour, l’ensemble des habitants. Promise à Lucas, être froid et distant, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Et quand le Système lui ordonne de bannir Raffy sur les terres des Damnés, elle refuse de s’exécuter. Elle trouve un soutien inattendu en la personne de Lucas. Auront-ils la force de s’opposer, ensemble, à la Cité ?

Aujourd’hui  nous sommes allés, encore une fois, libérer des galets, j’aimerais y aller plus souvent, mais la météo est malicieuse ! Donc y allons environ une fois par semaine, environ…La semaine dernière nous avons pris la pluie. Nous nous sommes refugiés au café Il Roméo. Aujourd’hui il y avait beaucoup de vent, mais du coup le ciel était dégagé….Il y avait de grossssseeeeees vagues!

Je comprend que les plages de la manche ai pu inspirer autant les peintres ! C’est vraiment stimulant d’aller au bord de la mer ! Cela me donne l’envie d’aller voir Le tableau de Courbet  » la vague » .(présentation vu sur le havreinfos)

Je comprend aussi qui l’envie de se baigner ne démange pas les promeneurs! En effet la mer a l’air tellement pleine de courant, que cela fait même peur! Les Kitesurf par contre  s’en donnent à cœur joie.

voici quelques photos….

Le chapitre 8 étant minuscule,je fais aussi le résumé du chapitre 9. (J’en ai marre d’être épié par ma mère donc je vais faire le résumé le plus vite possible, et bien !)

Chapitre 8

On verra juste un  paroissien et naturaliste sentir une présence et avoir peur. (Pffffff….. Tous les mêmes)

Chapitre 9

Le chapitre commence comme ceci : 1er plan sur un clodo, du nom de mr. Marvel. Il avait vraiment tout d’un clodo en plus. Avec le chapeau à plume de goéland (C’est fashion et c’est pas cher),des chaussures troués  au pied et un vêtement trouvé dans une poubelle avec des boutons qui tiennent par un morceau de ficelle des trous rafistolés avec d’autres tissus,etc, etc…. Bref c’était un clodo. Il avait il y a peu de temps trouvés des chaussures pas troués et anti-humidité. Certes notre SDF n’aimait pas l’humidité,mais il les trouvaient trop larges et avec des semelles trop épaisses (il doit venir d’une famille aristocrate pour avoir des problèmes aussi ridicules) et il restait là sur la plage (et oui ce plouc était sur une plage !) à regarder et à comparer comme un amateur de mode les 2 paires de chaussures. Et comme il avait le don de parler tout seul,il avait l’air d’autant plus ridicule. Et d’un coup il entendit une voix derrière lui. « En tout cas ce sont des chaussures ! » et même si c’était un clodo,il parlait plutôt bien. « Oui des chaussures données… Quelle est la paire la plus horrible de deux ? Sacristi ! Je veux être pendu si je le sais ! » (Tiens voilà une corde. La réponse ? Ces chaussures sont toutes plus belles que toi !)

Bon laissons place à un dialogue maintenant :

H.I : Homme invisible

M. : Marvel

H.I : Hem !

M. : Discours de 5 heures sur des chaussures cashers.

H.I : C’est un sale pays,et quand aux habitants : des sales gens !

M. : N’est ce pas ? Seigneur  Ces bottes c’est une horreur

Là le Sans-abris il se retourne pour voir les chaussures de celui qui lui parle et….

Y’a rien

Ô_Ô là le sans abris il fait une tête de poisson rouge.

M. : Ou êtes vous ? Serais-je donc ivre ?

H.I : Je suis pourtant là.

M. : C’est ce que j’ai bu…. C’est ce que j’ai bu….

*silence*

H.I : Ecoutez-moi maintenant

M. : Oh non ça recommence….

Là le type invisible il le prend et il le plaque au sol.

M. : Un esprit !!! C’est un esprit !! Waaaaah ! Qu’est e qu’il m’arrive ?

H.I : Bon vous allez écouté maintenant ?

M. : Ne me faites pas mal s’il vous plait.

H.I : Je veux juste que vous m’écoutiez.

M. : Qu’est ce que vous voulez ?

H.I : 1 : je ne suis pas un esprit. D’accord ?

M. : Je… Je ne vous crois pas !!!! Donnez moi une preuve !!!!

l’homme invisible lui fait toucher son visage

M. : C’est incroyable…. Incroyable….. Incroy….

H.I : Taisez-vous ! Je ne suis pas là pour m’amuser.

M. : D’accord je vous écoute. Tous ce que vous voudrez.

H.I : J’ai besoin d’habit ! Et d’un endroit pour me reposer.

M. : D’accord je vais chercher cela,tous ce que vous voudrez. Seigneur !

Vous l’avez compris ce clodo est grave fou et le prend pour dieu….

Aurevoir maintenant

Kicko

L’homme invisible -chapitre 7-

Publié: 24 avril 2012 dans LIVRES/TEXTES
Tags:

On continue (encore) aujourd’hui le résumé chapitre par chapitre de l’homme invisible.

 

Aujourd’hui le chapitre 7 ou il y aura de grandes révélations……

Après avoir fait bouger des chaises et des meubles étrangement. Le mystérieux homme doit jeuner,car Mme Hall ne l’alimente plus du tout,faute de paiement,Dehors de nombreuses personnes s’amassait autour de l’auberge qui contenait l’étrange hôte. La foule de 40 personnes et plus, attendait que l’étranger sorte ou donne un signe de vie dans un grand brouhaha. Il finit par aller voir Mme Hall et lui exigea un repas. La femme lui demande donc de payer,car malgré sa peur de lui,elle n’oublie pas que son hôte n’a toujours pas réglé la somme due pour pouvoir se faire nourrir. Il ne cessera par la suite de débattre avec elle en disant que son argent n’est pas arrivé et ainsi de suite. Mais,tenace,ne lui laissa rien passer.

C’en était trop pour l’étranger,énervé et affamé,il agit  de manière impulsive et décide de dévoiler sa face bandée au grand jour. Il arrache son faux nez,enlève son chapeau et ses lunettes et déchire violemment ses bandages. Tous les occupants de l’auberge fuient un par un de l’endroit. Sous les yeux ébahis de Mme Hall. On voit que l’étranger… N’a pas de tête du tout ! Elle s’évanouit encore une fois et tombe par terre. Le bruit alerte la petite troupe de stationnaire et ils déboulent ensuite dans l’auberge. Le policier mr.  Bobby Jaffers,menottes à la main,était prés  à arrêter l’homme invisible. S’en suit. Une bataille maladroite opposant de simples habitants lambda a un phénomène de foire. Ne voyant quasiment pas l’étranger,les habitants se frapper entre eux,se faisait tomber,s’attraper les uns les autres… Il ‘eut quasiment rien à faire pour s’enfuir de ce bazar. Mais dans l’action Mr. Hall et le policier l’attrapèrent. Il se débattait et étrangla Jaffers avec sa main invisible,il frappa dan les côtes un villageois qui s’était mêlé à la bataille… Et finalement après une mêlée laborieuse et inutile,ils attrapèrent l’étranger. Le policier lui parla,et l’étranger lui répondit qu’il était devenu invisible,Mr. Jaffers alla lui passer les menottes quand,dans un sursaut,se libéra et poussa les choses qui le bloquaient et s’enfuit…

 

Kicko

Today nous allons speaked in the language of H.G Wells… Non en fait ça me gonfle alors je vais faire comme d’habitude,faire un résumé sur H.G Wells car faute d’être en vacance,je continue l’entrainement *musique de rocky*

Tant tant tan tan tan tan tan tan tan tan tan tan tan…. Tan tan tan tan tan,tan tan tan tan tan tan tan….. C’est impossible de rejouer le rythme de cette chanson. *devient fou*

Chapter 4

précédemment dans l’homme invisible.

Le mystére plane au dessus de l’homme mystérieux ! Mr. Cuss est allé voir L’abbé Bunting et il lui raconte une histoire des plus étranges… L’étranger n’aurait pas de bras ! Mais aurait quelque chose à la place qui remplacerait le bras ! Pourtant il avait la nette impression qu’il y’en avait un ! Serait il fou ?

                                                                                                               *crazy*

Chapitre 5 : Un vol a été commis chez les bunting ! Leur or aurait été volé par un mystérieux esprit ! Il avait la nette impression qu’il y avait une présence mais on ne voyait rien ! Ils ont alors été alarmé par un mystérieux éternuement ! (ben oui le mystérieux esprit si il éternue,son éternuement lui appartient et il est donc mystérieux)

                                                                                        « sniiiiiiiiiiiiifffrrrrllllll……. Abbortez boi des bouchoirs ! »

Chapitre 6 : L’homme serait sorti de sa chambre pendant la nuit ! Les Hall sont rentrés dans sa chambre et n’ont rien vu… Mais d’un coup les couvertures se levèrent toutes seules et fondirent sur les Hall… Ensuite la chaise voulut écraser Mr Hall contre la porte ! Sa femme s’évanouit et les deux époux fuirent rapidement de la chambre hantée. Mr. Hall jura alors de virer son hôte dés qu’il le pourrait

Kicko

Jeudi, on a visité le quartier Brindeau – EURE . Brindeau, du nom de la rue Gustave Brindeau, qui traverse le quartier. Est-ce un quartier touristique de Havre à ne pas manqué? Le recommanderiez-vous pour le Week-end au Havre que je compte bientôt faire? Le recommanderiez-vous à des amis en vacances au Havre?

MAIS QUI est Gustave Brindeau? …..aucune idée!!!!! il n’y a pas de page wiki sur lui (d’après mes recherches, succinctes, je l’avoue, après 3 pages de résultats, j’ai abandonné. Si vous souhaité mettre un commentaire, pour m’informer de la bio de Brindeau GUSTAVE, je prends!)

Eh, bien, non. Ce n’est pas un quartier touristique, bien qu’en pleine réhabilitation. Son ancienne habilitation semble concerner le stockage des vivres et produits transportés par bateau. Maintenant, c’est un quartier à vivre, on sens ses origines populaires.

Personnellement, il m’a beaucoup plu, car de nombreuses façades étaient très intéressantes, la médiathèque Léopold Sedar Senghor est très sympa, à côté du collège….PAGNOL, ça s’invente pas! Si j’avais été une collégienne sérieuse et studieuse, je m’imagine une vie ou je passerais par la médiathèque avant de rentrer chez moi, pour faire mes devoirs ou mes recherches dans une atmosphère calme et détendue.

Par contre si j’avais été bibliothecaire, là, je crois que je me serais un peu ennuyée à la longue, si la fréquentation est toujours aussi restreinte…Bien qu’avec un bon livre, et j’ aurais le choix, toute journée se transforme en aventure…Il y avait d’ailleurs la bio de Steve jobs, que j’aurais bien lu….si j’avais été bibliothécaire à la médiathèque L.S.Senghor dans une autre vie.

MAIS QUI est Leoplod Sedar Senghor ?

MERCI WIKIPEDIA !

Léopold Sédar Senghor, né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal, et décédé le 20 décembre 2001 à Verson, en France, est un poète, écrivain, homme politique sénégalais et premier président de la République du Sénégal (19601980) et il fut aussi le premier Africain à siéger à l’Académie française. Il a également été ministre en France avant l’indépendance de son pays.

Il est le symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies pour ses partisans ou du néo-colonialisme français en Afrique pour ses détracteurs.

Sa poésie essentiellement symboliste, fondée sur le chant de la parole incantatoire, est construite sur l’espoir de créer une Civilisation de l’Universel, fédérant les traditions par-delà leurs différences. Par ailleurs, il approfondit le concept de négritude, notion introduite par Aimé Césaire, en la définissant ainsi : « La Négritude est la simple reconnaissance du fait d’être noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture ».

On est resté une demi heure à la médiathèque et j’ai découvert 3 livres :

BORIS DE GIOVANNA ZOBOLI et FRANCESCA BAZZURO

Dont les graphisme sont époustouflants. Et je me suis pris a rever que si j’avais un enfant en bas age, je feuilletterais se livre avec lui, pour lui faire découvrir la beauté et la magie d’un beau dessin.

Giovanna Zoboli vit et travaille à Milan, où elle es née en 1962.
Elle a commencé par écrire pour les adolescents aux éditions Mondatori sous le pseudonyme de Giulia Goy. Elle a collaboré avec de nombreuses maisons d’éditions en tant que rédactrice, éditrice, et chargée de communication éditoriale. Ses poèmes, histoires et romans sont publiés en Italie et à l’étranger. Fondatrice en 1998 de « I libri a naso »en collaboration avec Guido Scarabottolo et Paolo Cantone, elle a créé avec ce dernier la maison d’édition Topipittori 4 ans plus tard.
Ses livres ont été récompensés par de nombreux prix entre 2004 et 2008 : le White Ravens, le prix Andersen et le Comicon Micheluzzi. Elle a donné des cours sur le thème de la parole et l’image dans les livres illustrés en 2005 à l’académie Drosselmeier de Bologne.
Cette lectrice assidue a puisé son inspiration dans les contes traditionnels : le Petit Prince, Pinocchio, Alice aux pays des merveilles… Elle a été influencée par beaucoup d’écrivains, parmi les plus grands auteurs jeunesse : nous pouvons citer Bruno Munari, Leo Lionni et l’américain Maurice Sendak. Ses livres ont un style enjoué et poétique, les animaux y ont une place capitale. Il y a dans ses albums une véritable intention pédagogique surtout ceux ayant pour thème l’école, la cuisine ou les questionnements enfantins.

dessinatrice Francesca Bazzuro

Née à Livourne en 1961, Francesca Bazzuro a étudié à l’académie des Beaux Arts de Brera en se spécialisant dans les techniques de la gravure et de la lithographie. Elle a recours à de multiples techniques, tant traditionnelles qu’électroniques, pour forger son univers créatif.

Le deuxième livre, se nomme Albert récupère d’anne Herbauts.

Bon le sujet sur la recup’ est fatiguant, car il est fondé sur la culture écolo, qui commence par me sortir par les trous des narines, tellement elle est matraquée et bien pensante au fond; mais je suppose qu’il en faut…., je m’arrêterais plus  sur les  graphismes, qui sont assez sympa. Le coté, tu peux colorer le livre comme si s’était un livre de coloriage, et finir de le dessiner aussi est enthousiasmant! Quel souvenir ! Acheter ce livre, le proposer à ses enfants, et revoir après plusieurs années, les dessins et coloriages effectués, comme autant de témoignages de l’enfance….

Anne Herbauts bio express :
est née quelque part à Bruxelles vers 1975. Elle a fait ses études supérieurs à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles en Illustration & Bande dessinée. Elle a depuis signé plus d’une trentaine d’albums pour enfants (et grands) et des bandes dessinées. Lauréate de plusieurs prix en Belgique, d’une mention à Bologne en 1999 pour Que fait le lune la nuit ? et gagnante du prix Baobab en 2003 avec Et Trois corneilles…, Anne Herbauts vient également de remporter Le Prix Sorcières 2012 avec l’album De quelle couleur est le vent ?.
 
Elle est riche d’une curiosité toujours en éveil, d’une remarquable rigueur dans le travail et d’une grande sensibilité. Ses albums sont traduits en espagnol, italien, néerlandais, allemand, coréen et japonais.
Le troisième livre est une BD de Wazen qui se nomme KoMA
Graphisme très sombre, trait très noir, la ville, bouffeuse de vie, bouffeuse de santé, la misère et…la maladie. Mais l’héroïne garde le moral, et son sens de l’humour.
Addidas. Une toute petite fille qui passe le plus clair de son temps avec son papa ramoneur. C’est qu’il y en a des cheminés à nettoyer dans la mégapole industrielle où vit la petiote. Et comme une cheminée, c’est surtout des boyaux sales et étroits, Addidas est bien utile à son papa. Elle peut s’y glisser avec facilité et contribuer à la pérennité de l ‘entreprise familiale.Bon, sa maman est morte et elle lui manque, à Addidas. Tout comme à son papa d’ailleurs. Tellement que le ramoneur aurait tendance à ressasser de bien douloureux souvenirs. Et c’est pas bon pour les affaires de se noircir l’esprit. Surtout pour un ramoneur. Sans parler de la maladie d’Addidas. Un drôle de truc qui la fait tomber raide d’un coup, sans autre forme d’explication.Même les spécialistes y perdent leur latin. C’est dire. Mais la solution se trouve peut-être au fond des énormes cheminées. Enfin, en dessous plus exactement. Là où existe un monde des profondeurs. Avec des monstres. Et des machines.
Auteur(s) :WAZEM/PEETERS
Date de parution : 21/01/2004
Série : Koma
Tome : 1/6 – suivant

Prix : 10,95 EUR (71,83 F)
48 pages en couleur – Reliure cartonnée
21,5 x 29,7 cm.
Editeur : Humanoïdes associés
Public : A partir de 15 ans (ado-adultes)
Genre : Drame psychologique