DEPLACEMENT LE HAVRE! IMMOBILE DANS LE LOFT…

Publié: 29 mars 2012 dans LIVRES/TEXTES
Tags:, ,

En effet, aujourd’hui difficile d’avoir envie de bouger! On a pris tellement de documents à la bibliotheque, que même s’il y a un beau soleil, Daniel PENNAC à la Galerne, on a envie de rester au loft. Il y a pourtant la lettre pour Valentin à poster…Et la boîte est à deux pas….Mais Kicko n’est même pas habillé….

FINALEMENT ON IRA VOIR DANIEL PENNAC et ça valait le coup, je meurs d’envie d’acheter….son livre! étonnant non ?

Kicko a lu la série des Kamo et mon j’ai lu son « chagrin d’école » qui nous rend l’auteur si proche!Je n’ai pas pris mon appareil photo, je l’ai regretté immédiatement!!!je vais voir si la galerne a un site, et voir s’il  y a des photos publié!

Je viens de finir un nouveau roman que j’ai lu en deux jours, comme Mr Victor….Je l’ai commencé hier,  je n’arrivais pas à décrocher même si j’avais les yeux qui tombent, je l’ai continué dans le bain ce matin, et voilà, il est fini ! Bien que le propos soit horrifiant (le  personnage principal est un meurtrier ! de sang froid?…), je n’ai pas pleuré, et c’est tant mieux! J’étais plutôt dans la stupeur la plus totale ! De bout en bout ! C’est en effet  un huit clos efficace, ou il n’y a quasiment pas d’action en dehors de « l’élement déclencheur ». Ce livre me fait penser à Sartre mettant en scéne sa philosophie au travers d’un roman , comme l’enfer c’est les autres » . En Effet pour comprendre l’existantialisme, rue ne vaut une « application » de la théorie à travers une fiction.

Ce roman quant à lui serait une mise en situation pour….comprendre le dilemme de l’utilisation de la thérapie génique…jusqu’au clonage.

le commentaire d’arcanelyrique par Odéliane,

GENESIS ALPHA

Genesis Alpha est le premier roman de Rune Michaels passionnée de psychologie. Ce roman raconte les péripéties d’une famille constituée de deux enfants : Josh, 13 ans et de son grand frère Max. Les deux frères sont très complices et s’aiment énormément même si Max étudie et loge dans une autre ville, ils restent toujours en contact grâce à un jeu vidéo en réseau nommé : Genesis Alpha. Plus que de la fraternité, Max et Josh se sentent liés comme de véritables jumeaux sans doute du fait que Max fut atteint d’un cancer dans sa petite enfance et que Josh devint « le bébé médicament » idéal pour le sauver. Donc Max continue d’exister grâce à Josh et Josh existe grâce à Max.

Mais un jour, la connexion entre les deux internautes est rompue car Max est placé en détention provisoire pour le meurtre d’une jeune fille appelée Karen Crosse. L’univers de Josh si paisible et si réconfortant s’effondre ! Comment prouver son innocence ? Comment faire taire ces journalistes qui proclament que Si Max est un tueur Josh le deviendra aussi ? Y a t-il un gêne du tueur ? Peut-on avoir des prédispositions à tuer ? Quelle place peut-on accorder au libre arbitre ?

Alors que Josh est plongé dans une réflexion périlleuse il fait la curieuse connaissance de Rachel Crosse, la sœur de Karen. Que lui veut-elle ? Sait-elle des choses qui pourront faire avancer l’enquête ?

Si au début on pourrait croire que ce roman va traiter essentiellement du thème de l’addiction aux jeux vidéos, la seconde partie oriente le lecteur vers une véritable trame policière centrée sur les recherches en médecine et l’éthique de leurs utilisations. Mais plus qu’un roman policier, Genesis Alpha constitue une réelle réflexion philosophique sur les origines du mal, la génétique et l’identité propre à chacun. Que Max soit coupable ou pas n’est pas la chose la plus importante à retenir de ce livre car ce qui fait sa richesse c’est le cheminement mental de Josh, de sa capacité à tenter de se détacher de son frère pour découvrir son identité à lui et son histoire.

Classé roman ado, ce livre très prenant peut également séduire un grand nombre d’adulte par sa documentation en psychologie très fouillée et sa capacité à faire sortir le lecteur des sentiers battus. Un livre donc très original qui a le mérite de placer les découvertes en médecine au cœur de son action.

Génésis Alpha par Rune Michaels, chez Milan Jeunesse, 2008.

Rune Michaels a étudié la psychologie, et livre ici son premier roman, Genesis Alpha. Elle vit avec son mari et ses deux chats à Reykjavik, en Islande.

2 romans à paraître ? On a hâte !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s