Archives de septembre, 2011

Bonsoir!

Voici venu le temps de salons. Si on ne faisait pas attention à notre ligne on serait allé au salon SAVIM (vin et produits du terroir) mais on evite.

Comme on avait Thierry, Laetitia et  des copains au salon Handi …on y allait faire un tour, pour soutenir les troupes.

Kicko a trouvé des kapla géant sur le stand des association pour m

Publicités

RESUME DE SOS TITANIC

Publié: 8 septembre 2011 dans LIVRES/TEXTES

S .O.S Titanic (collection : mon histoire)

Résumé du début

Julia Facchini  est une petite fille dont les parents sont des émigrés Italien.  Elle vit avec sa mère, son père et son frère à New York ou elle coule une vie heureuse. Avec sa mâchoire et  sa tête elle ressemble  à un garçon (lui dit sa mère) elle elle se trouve très  belle. Pour venir à New York c’était horrible selon ses parents : ils voyageaient en 3ème classe ! (à L’époque il existé une troisième classe dans les trains, les avions…) Les plats étaient infâmes et ils étaient entassés comme des vulgaires valises. Bref ce n’était pas jojo. Un jour l’oncle Alfredo leur propose de faire un voyage pour retourner en Italie pour revoir leur famille ! Mais dans quel bateau vont-ils voyager ? Vous le serez plus tard !

kicko

fiche technique du livre

SOS Titanic : journal de Julia Facchini, 1912

Auteur : Christine Féret-Fleury
Editeur : Gallimard Jeunesse
Collection : Mon Histoire
Avril 2005 – 7,95 euros
Roman à partir de 10 ans
Thèmes : Roman historique, Mer/Océan, Immigration, Citoyenneté, tolérance, société, Histoire, pays, géographie, atlas

L’éditeur : Gallimard Jeunesse

C’est en 1972, que Pierre Marchand fonde le département Gallimard Jeunesse, avec Jean-Olivier Héron, tous deux fondateurs de la revue Voiles et Voiliers. Leur ambition est de placer la qualité artistique de leur production au niveau de la réputation littéraire de la prestigieuse maison. D’emblée, ils…

L’avis de Ricochet

Julia Facchini est la fille d’immigrants italiens installés à New-York. Ayant acquis une certaine aisance, ils décident de retourner dans leur pays sur le Carpathia, navire fiable ayant fait ses preuves. Folle de joie, Julia commence un journal, et nous raconte la vie et les activités sur le bateau, les classes sociales reconstituées, sa petite enquête à propos d’une curieuse femme habillée tout de violet (elle s’avérera d’ailleurs être une criminelle ! ). On parle beaucoup du Titanic, qui fait route vers l’Amérique au même moment. Le voyage est très vite interrompu par l’appel au secours de ce paquebot réputé insubmersible, et le Carpathia sauvera les rares survivants. Julia se lie d’amitié avec un petit garçon rescapé, qui lui raconte le naufrage en détail. Revenue à New-York, elle intitulera ses souvenirs SOS Titanic…
Gallimard jeunesse lance une nouvelle collection, Mon Histoire, avec, entre autres, ce titre. Il s’agit de journaux intimes d’enfants ayant vécu un événement historique marquant. L’aspect « authentique » de l’ouvrage est assuré par une couverture, une typographie adéquates et un effet de papier coupé sur la tranche. A la fin, un dossier explique le contexte. Rien de bien neuf en fait, puisqu’il s’agit de mêler la petite histoire à la grande, via le regard d’un enfant. Mais le procédé fonctionne toujours, et SOS Titanic est un ouvrage réussi. Le point de vue est particulièrement original, Julia n’étant pas directement sur le Titanic mais parvenant à nous faire vivre malgré tout, et avec émotion, le naufrage. Cette optique évite un pathos qui aurait été lassant si elle avait été une passagère du Titanic. Et puis, cela permet à Christine Féret-Fleury de garder une distance dans son récit et d’explorer aussi d’autres thèmes de l’époque : le phénomène de l’immigration, celui des classes sociales étanches les unes aux autres, celui de la domesticité avec la femme en violet… Le lecteur s’attache à Julia, jeune fille curieuse et décidée. Une catastrophe archi-exploitée dans la littérature, mais dont le traitement est ici largement digne d’intérêt.
Sophie Pilaire
Voir la chronique de Sophie Pilaire

 

 

 

 

 

 

 

 

résumé du livre par kicko

Grey Heffley un presq’ado « casanier » a une visoin des vacances bien différente des autres. Pour lui c’est : rester dans le noir à manger et jouer à la console. Pour son malheur, ses parents ne sont pas du même avis et vont l’obliger à faire un tas de trucs qu’il trouve particulièrement barbant….Comme aller à la piscine municipale alors qu’il faut se doucher devant tous le monde, l’horreur, quoi! Pauvre Greg, personne ne le comprend! Enfin c’est vrai que ses gouts sont vraiment difficile à apprécier.

Opinion de Kicko :

Ce livre me plait. Car en fait il a tout pour plaire, des dessins sympas, un héros complétement dingue et une famille déjantée, tout pour plaire je vous dis!!!

 

Au fait c’est le tome 4, les 3 tomes précédent sont aussi à lire.

trouvé sur le net un complément d’info :

Journal d’un dégonflé de Jeff Kinney, publié aux éditions du Seuil. Annoncé comme un roman en BD, le livre se veut le carnet de bord de Greg Heffey, recueillant les péripéties du garnement sur toute une année scolaire, vacances et fête d’Halloween comprises.

Si l’album n’est pas à proprement parler une bande dessinée, seules des illustrations venant s’ajouter au texte narratif, l’ensemble fonctionne à merveille et propose une lecture rafraichissante sachant replonger avec malice le lecteur dans la vie et les déconvenues d’un enfant de 12 ans. À l’image de nombreux blogs BD, l’œuvre de Kinney fut initiée sur Internet, sur le site Funbrain plus exactement, avant de trouver un prolongement sur papier en avril 2007 chez Amulet Books. Doté d’un dessin minimaliste et d’une écriture alerte, le récit se dévore de bout en bout et n’est pas sans faire penser à ce que pourrait être devenu Calvin sans Hobbes avec quelques années de plus. Outre-Atlantique où 2 millions d’albums ont été vendus, un site dédié à ce personnage existe et annonce fièrement la sortie d’un troisième volume en anglais pour janvier 2009.

                                                                           il y a eu un film de réaliser, on l’a vu. On préfère le livre….

une raison ? les acteurs jouent mal? Le timing est mauvais?

Les blagues poussives?

VIDE GRENIER du THEATRE SILVAIN

Publié: 4 septembre 2011 dans VOYAGES/SORTIES

Cela ne vous aura pas échappé, nous vivons à Marseille, et il y a beaucoup de vide grenier. Un vide grenier qui nous tiens à cœur, car il est sur un site très beau, c’est le vide grenier du théâtre Silvain sur la corniche. Si vous passez par là, n’hésitez pas! (autre fierté, j’ai fais l’affiche!)

IMBROGLIUS de KIM TRAN NHUT

Publié: 4 septembre 2011 dans LIVRES/TEXTES

VOICI LA QUATRIEME DE COUVERTURE

A Lo-Nast, ville du futur, les assassins n’existent pas : l’Imbroglius, un réseau omniscient qui contient l’ADN de tous les humains et qui permet la surveillance des faits et gestes de chacun, les retrouve instantanément. Un jour pourtant, un cadavre est découvert… et l’Imbroglius ne parvient pas à l’identifier ! Aléa découvre, au détour d’une manipulation, que des informations ont été mystérieusement effacées du réseau afin que le cadavre reste anonyme… La jeune fille décide alors de se mesurer à l’Imbroglius, qui peut se révéler dangereux pour qui voudrait sonder de trop près ses voies impénétrables…

MON AVIS

Ne pouvant me mettre sous la dents ni la suite des chroniques de la fin du monde (voir les bookins de l’été), ni la suite de hunger games, j’ai pris se livre policier »du futur ». C’est sympa,je lirais bien la suite, l’heroine : ALEA a un caractere bien trempé, avec un but précis : réussir, gagner de l’argent pour sortir de l’appartagement où elle vit avec sa mere, dont elle fait déjà le boulot de détective.Il n’est pas aussi passionnant que les autres livres pré-cité, lo-nast, la ville du futur, l’imbroglius… mouias, on y crois pas trop. Mais c’est vrai que le public pour lequel il est destiné (13 ans) cela peux foctionner. Et c’est là peut-être le défaut de cette littérature jeunesse, elle se contente de son public …initial….

Aujourdh’hui LE JEUDI 8 septembre, je vais lire le tome 2. RESEAU IMBROGLIUS